Notre bassin Versant et son histoire

L’Aubetin naît sur le territoire de la commune de Saint Genest (51) au lieu-dit « La Ferme de la Rivière ». Au total, l’Aubetin aura parcouru 55 km en Seine et Marne, et reçu les eaux de plusieurs affluents essentiellement sur la rive droite. En effet, lui viennent du plateau qui les sépare du grand Morin : le ru de Turenne au point précis de son entré en Seine et Marne, puis les rus de Volmerot, Saint Géroche, de Chevru, baguette, Maclin, Loef et l’Oursine. Alors qu’en rive gauche, on ne trouve guère que ce des Nouvelles, Puisé de l’Etang et des Rieux et au-delà, de simples fossés, drainant de faibles bassin versant souvent boisé et qui ravine lors de fortes pluies.


 

Histoire

L’Aubetin comme beaucoup d’autres cours d’eau ont été utiles à l’homme et le sont encore pour certaines activités aujourd’hui telles que l’irrigation et l’abreuvoir des animaux d’élevages.

Quelques lavoirs sont encore présents sur le cours de l’Aubetin.

Il y a très peu d’activité industrielle dans cette vallée qui comptait jusqu'à 17 moulins dans le passé : seulement 4 entre Villiers Saint Georges et Amillis, le plus grand nombre jalonnant entre Beautheil et Pommeuse. On en compte désormais que 5 ou 6, en général parfaitement restaurés.

L’histoire de l’Aubetin n’est pas connue de tous. Si vous en connaissez une partie, le Syndicat vous invite à lui raconter.

(A COMPLETER PAR LES CONNAISSEURS DU COURS D’EAU)


 

Occupation du sol

Tout le cours amont de l’Aubetin, et celui de ses affluents situées sur le grand plateau agricole, comme de nombreux autres petites rivières de Seine et Marne, et d’ailleurs, ils attestent de l’évolution d’une agriculture voulue particulièrement productive et compétitives

A son aval, cette vallée, au caractère rural encore affirmé, se trouve désormais bien proche de l’extension urbaine induite par le développement de Marne la Vallée.

Les communes de Saint Augustin et Pommeuse na s’y sont pas trompées, en demandant au Département la création d’un « Espace Naturel Sensible » sur le parcours le plus menacé.


 

Milieux

Les eaux de l’Aubetin sont de qualité très moyennes car les montrent des excès d’éléments azotés, phosphoré et phytosanitaire. Il est néanmoins classé en première catégorie piscicole compte tenu de son potentiel.

  • Une Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistiques et Floristiques de Type 2 (ZNIEFF) est présente sur la Basse Vallée de l’Aubetin de Frétoy à la Lavandière de Saint Augustin.

  • 2 Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistiques et Floristiques de Type 1 (ZNIEFF) :

  • Boisement et prairies de Pressoucy et Maison- Meunier

  • Bocage de Saint Augustin

  • Un réservoir biologique : L’Aubetin sur la commune de Saint Augustin

Photos : ZH amont, ZH milieu, ZH aval

Legende ZH :

Classe 1 : Zones humides certaines diagnostiquées sur le terrain (selon arrêté du 24 juin 2008 modifié)

Classe 2 : Zones humides certaines diagnostiquées sur le terrain (different de arrêté du 24 juin 2008 modifié)

Classe 3 : Zones humides probables, à diagnostiquer

Classe 5 : Zones en eau, ne sont pas considérées comme des zones humides.

Source de donnée des zones humides : http://carmen.application.developpement-durable.gouv.fr/18/Zones_humides.map#


 

Géologie

Voir Cartes Géologiques amont / photo milieu / photo aval (Sidebar droite)

Lien photo : https://www.geoportail.gouv.fr/carte

Si l’amont de l’Aubetin, et la plupart de ces affluents , contiennent peu d’eau l’été, c’est qu’ils reposent en grandes partie sur des formations géologiques faites de Marnes et surtout de calcaires dans lesquelles leurs eaux s’infiltrent assez facilement.

Mais en hiver, lorsqu’il arrive que les nappes d’eau souterraines soient hautes, l’Aubetin peut se manifester par de fortes crues.


 

Population

La population du bassin versant est modeste, et se concentre principalement à l’aval de son cours, de Saints à Pommeuse.

CP

Communes

EPCI

SIBA

Superficie (ha)

superficie (ha) 

dans BV

% superficie

dans BV

Population au 

1er janv 2018

Population BV

% Population BV

77002

Amillis

CA Coulommiers Pays de la Brie

aval

2023

1376

7.94%

820

707

12.52%

77028

Beautheil

CA Coulommiers Pays de la Brie

aval

1837

1573

9.08%

734

734

13.00%

77012

Augers-en-Brie

CC du Provinois

amont

1338

1338

7.72%

309

309

5.47%

77032

Beton-Bazoches

CC du Provinois

amont

1810

1662

9.59%

900

885

15.67%

77066

Cerneux

CC du Provinois

amont

2197

1681

9.70%

325

305

5.40%

77080

Champcenest

CC du Provinois

amont

1272

849

4.90%

212

192

3.40%

77134

Courchamp

CC du Provinois

amont

1246

355

2.05%

160

40

0.71%

77137

Courtacon

CC du Provinois

amont

1217

840

4.85%

260

250

4.43%

77197

Frétoy

CC du Provinois

amont

662

651

3.76%

176

176

3.12%

77275

Les Marêts

CC du Provinois

amont

534

534

3.08%

154

154

2.73%

77301

Montceaux-lès-Provins

CC du Provinois

amont

1540

1257

7.25%

345

320

5.67%

77396

Rupéreux

CC du Provinois

amont

629

404

2.33%

102

17

0.30%

77424

Saint-Martin-du-Boschet

CC du Provinois

amont

1709

478

2.76%

302

65

1.15%

77444

Sancy-lès-Provins

CC du Provinois

amont

1826

1316

7.59%

332

262

4.64%

77519

Villiers-Saint-Georges

CC du Provinois

amont

3323

2901

16.74%

1234

1226

21.71%

77530

Voulton

CC du Provinois

amont

2629

118

0.68%

324

5

0.09%

 

 

 

totaux

25792

17333

100%

6689

5647

100%


 

Biodiversité

L’Aubetin est classé :

  • Liste 1 : Chabot, Lamproie de Planer, Truite frio, Vandoise : de la confluence avec le ru de Chevru (Amillis à la confluence avec le Grand Morin

  • Liste 1 et liste 2 : de la confluence avec le ru Maclin (Saints) à la confluence avec le Grand Morin

C’est un cours d’eau de 1ere catégorie piscicole, c'est-à-dire un cours d'eau où le peuplement piscicole dominant est constitué de salmonidés (truite, omble chevalier, ombre commun, huchon).

Grâce aux suivis tous les 2 ans, des populations piscicoles faites de la Fédération de Pêche de Seine et Marne, il y a une connaissance de l’évolution des populations. Ce qui est, en autre, un indice de qualité d’eau de l’Aubetin. Cependant, ce suivi n’est effectué en aval (Pommeuse) et n’est donc pas représentatif de tout le linéaire.

En 2017, voici les espèces recensées : Anguille, Chabot, Chevaine, Gardon, Goujon, Loche franche, Perche soleil, Truite de Rivière, Vairon et Vandoise.

L’Anguille, La Lamproie de Planer (pas observé en 2017 mais observé en 2015), la Truite de Rivière et la Vandoise sont des espèces patrimoniales qui doivent être courante au sein de l’Aubetin.

En 2017, la Truite de Rivière est observée et sa reproduction est avérée, ce qui n’était pas le cas en 2015. La crue de 2016, a eu un impact positif en réactivant les zones de frayère à truite et a donc favorisée la reproduction.

La Perche Soleil est en revanche une espèce indésirable à ce milieu.

 


La GEMAPI

Depuis le 1 er janvier 2018, la compétence de la GeMAPI (Gestion de Milieux Aquatiques et du Risque Inondation) a été attribué au bloc communal par la loi de Modernisation de l’Action Publique Territoriale et l’Affirmation des Métropoles (MAPTAM, janvier 2014).

Ce bloc communal se définit par les Communes avec transfert aux établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre (FP) auxquels elles sont rattachées (communautés de communes, communautés d’agglomération, communautés urbaines, métropoles).

La GeMAPI se veut être une gestion intégrée à l’échelle du Bassin Versant non seulement du cours d’eau principal, mais de tous les affluents, des milieux aquatiques et zones humides, avec prise en compte de la problématique inondations.

Les EPCI à FP ne suivant généralement pas les limites géographiques d’un bassin versant, les structures les plus justifiées pour la mise en œuvre de cette compétence sont les syndicats mixtes de rivières. Les EPCI à FP ont

Cette compétence GeMAPI comprend 4 items obligatoires :

1°L'aménagement d'un bassin ou d'une fraction de bassin hydrographique ;

Exemples de missions : Rétention, ralentissement, ressuyage de crues, restauration de d’expansion des crues, faucardage (couper les herbes, roseaux qui poussent dans les fossés)

2°L'entretien et l'aménagement d'un cours d'eau, canal, lac ou plan d'eau, y compris les accès à ce cours d'eau, à ce canal, à ce lac ou à ce plan d'eau ;

Exemples de missions : Plans de gestion, Entretien des berges

5°La défense contre les inondations et contre la mer ;

Exemple de missions : Entretien, gestion et surveillance des ouvrages de protection existants contre les crues et les submersions marines. Études et travaux neufs sur l’implantation de nouveaux ouvrages. Définition et régularisation administrative des systèmes d’endiguement

8°La protection et la restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides ainsi que des formations boisées riveraines

Exemples de missions : Plan de gestion des milieux aquatiques, entretien Opération de renaturation, restauration de zones humides Continuité écologique, gestion du transport sédimentaire.

L’organisation de la pris en charge de la GeMAPI par bassin versant présente de nombreux avantages tel que la mutualisation des moyens humains, financiers et matériels et une cohérence et solidarité amont/aval sur le bassin versant.

ATTENTION : L’exercice de la compétence GEMAPI ne remet pas en cause les droits et devoir des propriétaires riverains.